top of page

La formation des managers en temps de Covid.

"On n'a pas de budget."

Les temps sont durs, les budgets sont serrés ou même inexistants, le moral professionnel est impacté parfois par les restrictions en place dans la sphère personnelle (fermeture des lieux culturels, de sociabilisation et festifs) et les perspectives économiques sont un orage qu'on voit arriver au loin. Malheureusement pour d'autres, l'orage s'est déjà abattu. Quelle est la stratégie avec les collaborateurs actuellement? Le moment est à l'économie et à la relance. S'il y a bien une période où l'entreprise a besoin d'avoir des collaborateurs fidèles et engagés, c'est bien maintenant. Fidèles, car si nous accusons une démission ou un licenciement, il va falloir prendre du temps pour recruter, former et patienter un certain temps avant que le collaborateur commence à être rentable.

Engagés puisque le temps est à la relance et l'entreprise a donc besoin que ses forces soient vives. C'est un drôle de mille-feuille. Une année 2020 avec deux confinements, un couvre-feu, devoir justifier une sortie proche de chez soi par une autorisation, des proches que nous voyons par écran interposé et des fêtes familiales de fin d'année en comité réduit avec "les grands-parents isolés dans la cuisine". Et en plus, au travail, il faut mettre les bouchées doubles et courir à la relance ou pour certains, subir l'absence d'activité.


Le manager, cet athlète.


Nous allons passer 62% de notre temps en 2020 au travail. Je l'ai évoqué dans un post sur les carburants de la motivation, l'un d'entre eux est notamment l’intérêt personnel. L'entreprise est un moyen très important permettant au collaborateur la poursuite de son intérêt personnel. Le collaborateur a donc tout intérêt à faire en sorte que son entreprise soit sur les rails de la réussite. Mais si l'entreprise doit être à la relance, dans ce contexte pessimiste qui dure depuis un an, les collaborateurs ont eux aussi besoin d'être à la relance. C'est maintenant, plus que jamais, que l'entreprise doit permettre à ses collaborateurs de se former. Sans ça, nous pouvons faire une analogie avec le sport où un club de rugby en manque de résultats verrait son président dire à ces joueurs " vous n'aurez plus d'entraînements, vous ferez uniquement de la course et vous ne travaillerez plus la technique et allez remontons au classement!".

La force des sportifs de haut niveau, c'est de s'entraîner dur sur tous les plans pour rester au sommet et aussi s'entraîner dur sur tous les plans lorsque les résultats sont mauvais. Lorsqu'un manager a une seule formation dans l'année, c'est comme un sportif de haut de niveau qui ne ferait qu'un seul entraînement dans l'année et se servirait des matchs pour se perfectionner. Nous voyons bien, même avec des connaissances sommaires du haut niveau, que le professionnalisme c'est la récurrence très régulière de: se former, s'entraîner, pratiquer, débriefer et on recommence.


Alors pourquoi se former en temps de Covid?


Déjà nous l'avons vu au paragraphe précédent, former ses managers est une nécessité qui ne dépend pas des résultats. Nous nous devons de former nos managers le plus régulièrement possible.


Remettre l'humain au centre.


Bien sûr, lorsque nous formons nos managers, nous attendons logiquement un retour sur investissement. Mais faire former ses managers, c'est aussi envoyer un message de reconnaissance à deux niveaux:

- l'entreprise est là pour pour ses managers, l'entreprise sait que les temps sont durs, et elle met à disposition une formation pour aider les managers à affronter cette période. Solidarité.

- nous savons que pour avoir de l'énergie, il faut être engagé. Pour être engagé, nous avons besoin de nous accomplir en progressant et/ou évoluant. Et l'entreprise permet de vous gonfler d'énergie en vous mettant à disposition une formation. L'entreprise, vecteur de bien-être à travers l'accomplissement de ses managers. L'orientation résultats des managers deviendra plus aisée à manager.


Sortir la tête de l'eau.


Être en formation, c'est aussi avoir un moment à soi où l'on brise la routine du travail, la pression de nos fonctions managériales mais c'est surtout un moment où nous remettons en cause nos méthodes. Se faire former, c'est lever la tête du guidon pour prendre trois informations principales:

- Qu'est-ce qui se passe autour de moi? Quel est mon environnement?

- Quelle est ma stratégie d'avancement? Comment je l'ajuste?

- Comment je me sens? Suis-je prêt physiquement et émotionnellement?


Sans détour, voilà des questions sur lesquelles nous devrions faire travailler nos managers en formation. Nous nous devons déjà de le faire en temps normal donc nous devrions le faire d'autant plus en cette période.


La tempête fait rage mais le capitaine tient la barre.


Permettre à ses managers de se former en temps de Covid, c'est aussi faire grandir le leadership de l'entreprise auprès de ses responsables d'équipe. Cela permet de montrer qu'il y a bien un pilote dans l'avion. Le temps nous chahute donc nous avons la clairvoyance de continuer à faire progresser nos managers: c'est un signe de lucidité fort. C'est un signe de cohésion: une action qui permet aux managers de penser que l'entreprise maîtrise son futur et qu'ils en sont donc reconnus comme des acteurs.


Les sportifs de haut niveau ne cessent jamais de contrôler leur maîtrise des gestes basiques de leur pratique. Qu'en est-il vraiment des managers avec les basiques du management?


コメント


bottom of page